Randonner dans le Var...

Flore...

...........................


La forêt L'ensoleillement Températures, précipitations
Flore des terrains siliceux Flore des terrains siliceux et calcaires Flore des terrains calcaires
Flore des falaises Flore des dunes Flore des sansouires

Les terrains calcaires

L'Aphyllante de Montpellier (Aphyllantes monspeliensis)

Elle pousse en touffes souvent dépourvues de feuilles. Bleues, ses fleurs colorent les garrigues à romarin au printemps et au début de l'été. Elle est souvent dans la garrigue, accompagnant les chênes pubescents.

L'Asperge à feuilles pointues(Asparagus acutifolius). Famille des Asparagacées

Plante vivace de garrigue, d'une hauteur maximale de 2 mètres.
Sa tige est ligneuse, verte, lisse, herbacée et ramifiée sur le haut.
Sa fleur est jaunâtre ou blanc verdâtre, d'environ 4 mn.
Ses fruits sont des baies noircissant à maturité, de 4 à 8 mn.
La période de floraison est d'août à octobre.
Les pousses de la jeune asperge se consomment comme légume en salade ou en omelette.

Le Brachypode rameux (Brachypodium ramosum). Famille des Poacées

C'est une graminée xérophile. Il supporte les milieux secs. Il constitue la majorité des pelouses méditerranéennes. C'est " l'herbe à moutons " ou " baouque ". Les bergers brûlaient les taillis épineux pour qu'il repousse. Il est qualifié de rameux car à la base de sa tige la ramification est importante.
Petite herbe vivace, d'une hauteur de 10 à 30 cm présentant souvent un aspect desséché en été et en hiver.
Ses tiges sont très rameuses à la base, souterraines et rampantes, à nombreux noeuds.
Le Brachypode est constitué de feuilles très étroites, courtes, vert glauque, piquantes, étalées, disposées sur deux rangs.
Elle possède des épis courts et dressés, formés de 2 à 4 épillets de 20 - 30 mm de long contenant chacun de 6 à 20 fleurs.
Elle forme une "étoupe" au ras du sol et propage les incendies.

Le Buis (Buxus sempervirens)

Petit arbuste (1 à 3 m.), à petites feuilles persistantes, ovales, vert foncé, luisantes et opposées. Ses fleurs jaunâtres sont à l'aisselle des feuilles. On le trouve plus souvent sur sols calcaires où il remplace les chênaies pubescentes dégradées. Son bois est très dur ; on en fait des cochonnets (vous savez " le petit " à la pétanque !), mais aussi des chapelets. Depuis plusieurs millénaires on lui a trouvé des propriétés médicinales et ornementales.

Le Chêne kermès (Quercus coccifera). Famille des Fagacées

C'est le plus petit des chênes européens. Il atteint rarement 3 mètres.
Son feuillage persistant est composé de feuilles épineuses, coriaces, brillantes, sans poil, de couleur vert clair sur les deux faces.
Ses fleurs de couleur jaunâtre sont présentes d'avril à mai.
Les fleurs femelles donnent des glands qui ne murissent qu'au mois d'août de l'année suivante.
Sa résine possède des vertus expectorantes. Son écorce est recherché pour le tannage des cuirs. Son nom vient de la galle causée par une cochenille ; celle-ci récoltée servait à la fabrication d'une teinture. On le trouve rarement sur terrains siliceux. Il rejette des souche après un incendie.

L'Erable de Montpellier (Acer monspessulanum)

Espèce méridionale exigeante en chaleur, l'érable de Montpellier abonde sur les coteaux secs et arides des collines et basses montagnes méditerranéennes. Un tronc tortueux à la ramification dense et des feuilles coriaces trilobées caractérisent ce petit arbre, parfois arbuste qui dépasse rarement 5 à 6 m de haut. En avril mai, ses petites fleurs jaune verdâtre s'épanouissent à l'extrémité des rameaux. A l'automne elles donnent naissance à deux akènes ailés (samares).

Le Fenouil commun (Foeniculum vulgare). Famille des Apiacées

Grande plante de 1 à 2 m de haut dont les organes dégagent une forte odeur d'anis à l'écrasement.
Ses tiges sont striées, à reflets bleu vert, au sommet vert jaunâtre.
Les feuilles, triangulaires, sont divisées en segments très fins de 50 mn.
Ses fleurs sont petites, jaunes, en forme d'ombelles et fleurissent d'avril à septembre.
En médecine, la graine est utilisée contre la constipation, pour faire monter le lait maternel ou pour tromper la faim.
En cuisine, il aromatise le pain, les tartes, les poissons et les salades.

Le houx (Ilex aquifolium)

Le houx est présent dans toute l'Europe occidentale ainsi qu'en Afrique du Nord et en Asie occidentale. Son feuillage est vert sombre, persistant. Arbuste ou arbre il affectionne les sous bois humides en ubac. Au printemps, à l'aisselle de ses feuilles piquantes, coriaces et vernisées, se développent des fleurs blanches agréablement parfumées. Le houx est une espèce dioïque : plantes femelles et mâles sont sur des pieds différents. A l'automne les pieds femelles portent des baies rouge corail qui persistent l'hiver et servent de décoration traditionnelle dans les maisons.

L' if (Taxus baccata)

C'est un curieux conifère, dioïque, à croissance très lente et à logévité record. Il a l'étrange propriété de ne pas produire de résine. Pourtant il porte bien des aiguilles, vcert foncé, souples, pointues, opposées sur deux rangs et qui ne meurent qu'au bout de 7 à 8 ans. Ses fruits, les arilles, d'un beau rouge carmin, contiennent une graine extrêmement vénéneuse, excepté pour les chevreuils qui sont en outre friands de son feuillage, et les grives, qui disséminent ses graines.
Otzi, l'homme de l'age du bronze emprisonné dans les glaces du Tyrol depuis 5000 ans, possédait un arc en bois d'if.

Le Lilas d'Espagne (Centranthus ruber). Familles des Valérianacées

Plante vivace ornementale de 30 à 80 cm de haut, à touffe de tiges émergeant d'un rhizome souterrain.
Les tiges et le feuillage glabres sont teintées de bleu-vert.
Les feuilles de 80 mn de long sont ovales ou lancéolées.
Les fleurs, rouges, roses, parfois blanches, sont présentes de mai à septembre.
Les fleurs sont tubulaires avec au sommet 5 lobes et à la base un mince éperon.
Les feuilles sont antiscorbutiques et quelquefois consommées en salade.

Le Lotier (Lotus sp.)

Le lotier est une plante herbacée qui fait partie de la famille des légumineuses. Il existe plusieurs espèces généralement à fleurs jaunes, qui donneront des fruits ressemblant à des petits haricots.

L'Olivier (Olea europaea)

Cet arbre, cultivé depuis l'Antiquité, est le symbole de la paix et de l'immortalité car il a une croissance lente. Ses feuilles sont vertes dessus et argentées dessous. Sa forme sauvage d'origine, l'oléastre, qui fait partie de la brousse littorale et reste généralement à la taille d'arbuste, est assez rare. On sait qu'il est présent en Provence depuis au moins 10 000 ans. Son huile a toujours été une des richesses des terres méditerranéennes. C'est pour elle qu'il a été cultivé depuis les Grecs. Au début du XIXème siècle les moulins à huile se sont multipliés. L'olivier était rarement cultivé seul, mais plutôt en association avec des vignes et des arbres fruitiers. La maladie du phyloxera et la mécanisation l'ont repoussé sur des banquettes peu fertiles, au profit de la vigne. Depuis 20 ans l'intérêt des Français pour l'huile d'olive grandit, notamment pour ses vertus médicales ; c'est pourquoi l'oléiculture retrouve ses lettres de noblesse dans notre région.

Le Pin parasol ou Pin pignon (Pinus pinea)

L'arbre est assez étroitement lié aux sols sableux littoraux ; il rentre peu à l'intérieur des terres. Son port, qui le caractérise, lui permet de prodiguer une ombre généreuse du haut de ses 30 mètres. Son sous-bois est un maquis bas. Les pignons entrent dans des recettes provençales de pâtisserie ou de confiserie.

Le Thym commun(Thymus vulgaris). Famille des Lamiacées

Sous arbrisseau ramifié à tiges ligneuses, d'aspect grisâtre à vert blanchâtre, vivace, de 7 à 30 cm de haut.
Ses feuilles sont étroites, persistantes, cotonneuses dessous et à bord enroulé, d'une longueur de 8 mm.
Les fleurs, pourpre pâle à blanches, en têtes rondes sont présentes d'avril à juillet.
En Provence, le thym fait partie du bouquet garni en cuisine. C'est un aromate idéal pour les longues cuissons à l'touffée.
C'est un antiseptique et un tonique utilisé contre la dépression, le rhume et les douleurs musculaires.