Randonner dans le Var...

Un brin de géo géol...

Culture et confiture...........................

 

Le Var, c'est simple...

Un peu du contre coup pyrénéo-alpin qui donne une direction Est-Ouest à quelques reliefs : Ste Baume, Bessillon, Barre de Cuers, Pradels, etc.... une faille de même direction qui court d' Aix à Nice en passant par Le Luc, Le Muy; deux massifs anciens, l'Esterel et les Maures, bordés de dépressions afférentes et les contreforts alpins...

Du calcaire, du métamorphique, de l'éruptif...rien qui ne puisse surprendre un méditerranéen !

Et si, comme d'autres, vous aimez savoir l'age des terrains que vous rencontrez, comprendre l'agencement et les variations de nature des sols piétinés, Géoportail a mis en ligne la carte géologique de la France. Il vous suffit de saisir le nom de la localité près de laquelle vous vous trouvez pour être transporté dans le temps. Un curseur sur la droite de la page vous permet de régler l'échelle. Pour connaître la légende des couches, cliquer sur [i] et, en fonction de l'échelle, la légende des terrains apparaitra !

Les Maures

Les Maures, Structure géologique 1 Amphiboles 2 Micaschistes
3 Schistes et quartzites 4 Phyllades
5 Micaschistes à minéraux 6 Gneiss de Bormes
7 Anatexites 8 Granite de Plan de le Tour
9 Carbonifère 10 Migmatites

L'Esterel

L'Esterel, Structure géologique 1 Socle métamorphique 2 Carbonifère
3 Permien antérieur à la coulée A5 4 Coulées A5 et A7
5 Pyromérides 6 Permien postérieur aux grandes coulées
7 Terrains secondaires à dominante calcaire 8 Terrains quaternaires

 

La Bauxite

La bauxite se présente sous forme de poches, de couches irrégulières entre le calcaire urgonien et le calcaire du crétacé supérieur. C'est une roche sédimentaire. Elle ressemble à de l'argile dure mais qui ne fait pas de pâte avec l'eau. Elle est essentiellement caractérisée par la présence d'alumine hydratée.

La formation de la bauxite s'est effectuée au cours des temps géologiques, surtout au cours du crétacé alors que régnait un climat tropical. La valeur des bauxites comme minerai d'aluminium dépend de leur teneur en hydrate d'alumine (bauxite rouge). Celle qui est riche en silice est appelée bauxite blanche et est utilisée comme matériau réfractaire.

En France le principal gisement de bauxites est la région des Baux et de Brignoles. Dans le Var, la bauxite affleure suivant deux bandes approximativement parallèles d'environ 30 kms de long, orientées est-ouest. Elles correspondent aux deux flances de l'anticlinal érodé de la vallée du Caramy. Au sud de Brignoles, le pendage (inclinaison des couches) est sud alors qu'au nord de Brignoles le pendage est direction nord.

 

Cliquer sur l'image pour voir la carte des gisements de beauxite du Var

La bauxite a été identifiée en 1822 près des Baux par le chimiste Berthier. Sainte Claire Deville mis au point en 1858 un 1er procédé industriel de préparation de l'alumine dit au carbonate ou par voie sèche. En 1886 Paul Héroult et l'américain Hall mettent simultanément au point un même procédé électrolytique. En 1887 l'autrichien Bayer dépose un nouveau procédé de fabrication de l'alumine par voie basique.

Mazaugues. Mine de l'Union (1913). Un groupe de mineurs.
Parmi eux des enfants.

Les découvertes d'Héroult, Hall et Bayer jettent les bases de la production industrielle actuelle :

De la bauxite à l'alumine : La bauxite calcinée et broyée est attaquée à la soude dans des autoclaves où sous l'action de la pression et de la température (170°) l'alumine contenue dans la bauxite se transforme en une solution d'aluminate de sodium. Les autres composants (oxydes de fer et de silice) ou "boues rouges" sont filtrés et séparés. L'aluminate de soude est alors envoyé dans des décomposeurs où l'alumine est séparée de la soude. Elle est ensuite calcinée à 1300 ° et devient une poudre blanche.

Mine de Mazaugues - aval. Transport du personnel de fonds - 1978
(Photo Gillet)

De l'alumine à l'aluminium : L'alumine est mise dans des cuves avec une certaine proportion de cryolithe ( composé de fluor, soude, alumine). Le courant électrique est amené au sein du mélange et le fait fondre. On le recueille en fusion. Le métal est en lingots ou en plaques est ensuite distribué dans les industries d'utilisation.

 

Pour de plus amples informations sur la bauxite dans le Var, voir l'ouvrage "Les gueules rouges, Un siècle de bauxite dans le Var" de Claude Arnaud et Jean Marie Guillon, ouvrage très richement documenté, publié par le Centre Départemental de Documentation Pédagogique du Var.

Dans les bâtiments de la coopérative vinicole de Tourves, une exposition retrace le quotidien des "Gueules rouges" : lieux, outils, matériels, echantillons...

Musée des Gueules rouges
83170 TOURVES
Tél : 04 94 78 77 95