Randonnées dans le Var...

La montagne de La Loube

Une forteresse, des sentinelles...

 

 

Montagne de La Loube

 

Montagne isolée, située dans le prolongement de la chaine de la Ste Baume, La Loube (ou la Louve) culmine à 839 m. De type dolomitique qui rappelle la cité pétrifiée de Montpellier le Vieux, La Loube présente des rochers aux formes fantastiques dans un paysage grandiose à dimension humaine.

Bastion avancé de la Ste Victoire ou du Bessillon, La Loube offre un belvédère sur une grande partie de la Provence :
Sainte Baume, Ste Victoire, Ventoux, pic de Bure (Devoluy), Marges, Ubaye, Mont Lachens, Argentera, Mont Vinaigre, pic de l'Ours, rocher de Roquebrune, ND des Anges, îles du Levant et de Port Cros, Pilon St Clément, Coudon....

Dénivellation : 430 m

Durée : 1er circuit 6h 00 - 2ème circuit : 5h 00

Lieu de départ : La Roquebrussanne

Localisation : Centre Var
Au nord est du Muy

En rentrant par le sud dans La Roquebrussanne, prendre à droite de la Cave Coopérative la route qui s'élève derrière celle ci.

Stationner dans le prolongement de la Carraire du Pical, après l'intersection du chemin de la chapelle ND.

Voir la carte IGN

Statue de l'île de Paques

 

Voir photos

- 1er circuit : Du centre ville se diriger vers la chapelle Notre Dame. Passer en contrebas de la chapelle et suivre le chemin des Ferrages, des Moulières et puis le chemin des Cendriers. Là, avec la piste, débute un balisage bleu qui orienté dans un premier temps vers l'est contourne le Piberon et son oppidum et s'oriente vers le nord en remontant le vallon des Cendriers. Franchir le ruisseau et poursuivre sur la rive gauche jusqu'au ruisseau. Le passer à gué. Le sentier s'oriente alors progressivement vers l'ouest jusqu'à la ruine du Jas d'Emilien, cachée sous les arbres.
Contourner la combe puis, en suivant la courbe de niveau, rejoindre vers le nord est la ligne de crête - cote 576 - conduisant au sommet.

Suivre la crête, franchir les barres rocheuses, traverser le plateau et ses ruines dolomitiques et rejoindre la route privée qui conduit au sommet.

Pour le retour, prendre jusqu'au Jas d'Emilien le même chemin. Au delà suivre le balisage jaune qui part vers l'ouest puis le sud ouest sous les barres rocheuses en direction du Pas de la Nible.

De là le sentier rejoint la crête de la chapelle Notre Dame, la suivre en contournant le grillage par l'est.

- 2ème circuit : Aller à la chapelle Notre Dame, puis suivre le sentier qui débute derrière : Il longe la crête, rejoint un chateau d'eau, et une piste qui conduit au collet (citerne). Passer sur l'autre versant. La piste se transforme en sentier bien marqué qui, au bout de 300m, se divise en Y : prendre la branche de gauche. Cette branche, balisée de points rouges, monte jusqu'à la crête et rejoint la route d'accès privée au lieu dit Pas de Gravet. Suivre la route jusqu'à la cote 678 où un sentier balisé (points rouges) débute sur la gauche. Il rejoint le sentier ET4.

Arrivé au sommet, au niveau du 1er transformateur, prendre sur la gauche un sentier (points rouges) qui, en longeant la crête, conduit à la vigie. Vue imprenable.

Pour le retour prendre en sens inverse le tracé indiqué dans le 1er circuit (balisé bleu).

 L'édification de La Roquebrussanne est relativement récente : ce n'est qu'au XIV siècle que la population a quitté ses fortifications pour s'installer dans la plaine fertile, à l'emplacement d'un camp celto ligure.

"Le clocheton a perdu sa cloche; il domine un toit sans couleur à force d'ensoleillement, avec les nervures des tuiles mangées de lichen jaune, tuiles cuites et recuites et qui sonnent sec sous le bec des pigeons blancs, rosés par le couchant."

Retour page précédente