Randonner dans le Var...

Le Grand Margès...

Au dessus du Verdon et du lac de Sainte Croix

Vue du Grand Margès, le lac de Sainte Croix

 

Culminant à 1560 m le Grand Margès est un belvédère magnifique sur les exceptionnelles gorges du Verdon.

De là, les Alpes, le Ventoux, la Sainte Baume, la Sainte Victoire pointent et structurent l'espace.

De là, la faille du Verdon ne coupe plus un paysage, mais un pays.

L'ascension du Margès se fait en toute saison, notamment l'hiver quand la neige recompose les paysages. Se chausser alors de raquettes.

Dénivellation : 710 m

Durée : 5h 00

Lieu de départ : Le Camping de l'Aigle


Localisation : Aux pays du Verdon

A partir d'Aiguines, village surplombant le sud est du lac de Sainte Croix

Traverser Aiguines en direction des gorges du Verdon. Passée la chapelle qui domine le village (très jolie vue) s'arrêter juste face au camping de l'Aigle. Parking. Le sentier débute là.

Voir la carte

Vue du Grand Margès, les gorges du Verdon

La montée au Grand Margès suit le GR 99. Le départ est plutôt raide mais à l'ombre des chênes blancs et des pins. C'est la partie la plus pénible. Elle offre une vue sur le lac magnifique. Après s'égrennent replats, crêtes, suivi de courbe de niveaux, grands espaces herbeux, rochers et panorama des gorges.

Au Petit Margès s'ouvre une jolie combe parsemée d'alisiers. Est ce la présence d'un aven qui lui a valu sa dénomination de clot de la Glacière ? Cet aven conserve à la fin du printemps, les neiges accumulées par l'hiver, alors qu'alentour fleurs et herbes vertes explosent au soleil.

Le sommet du Grand Margès est marqué d'un cairn et d'une borne IGN. Le plateau de Canjuers, les chaines littorales (Maures, Esterel, Coudon -Faron-Mont Caume) s'étirent au sud, et laissent, entre leurs sommets, entrevoir une mer étincellante.

Revenir sur ses pas, rejoindre la combe et suivre le sentier balisé de jaune qui plonge vers les gorges. La descente, parmi les hêtres, est raide. Elle conduit à la D 71, près de la source de Vaumale. Suivre la route sur 1,5 km. Marche reposante et vue magnifique sur le cirque de Vaumale. Ce cirque est un lieu d'élection pour les chamois, dès que la fréquentation des gorges rejoint la normale. Hiver comme été, en ubac, ils colonisent cette invagination de ripisylve issue des Alpes. Cerfs et chevreuils, quand la saison des grandes manoeuvres est achevée, préfèrent Canjuers et la montagne du Malay...
A partir du col d'Illoire un sentier conduit directement au pied du camping de l'Aigle.

Topologie

De la fin du XIXe au milieu du XXe siècle, l'activité d'Aiguines était centrée sur le tournage du bois (aulne, buis, frêne, hêtre...). Le buis servait surtout à la confection des boules cloutées dont Aiguines était la capitale. C'était le travail des femmes de clouter les boules. Leur marteau pesait 1,5 kg...

Le musée des tourneurs est ouvert l'été ou sur rendez vous. Il présente une collection unique de tours à bois. Un herbier complète la visite.

Tél 04 94 70 20 89
Retour page précédente